Afghanistan: selon Joe Biden, le retrait des troupes américaines ne sera pas bouclé plus tôt que prévu

« Nous sommes exactement sur la trajectoire » prévue, a-t-il assuré lors d’une conférence de presse, au moment où les talibans ne cessent de gagner du terrain en Afghanistan.

Les États-Unis ont indiqué que leurs derniers soldats quitteraient l’Afghanistan d’ici le 11 septembre.

Mais les interrogations se multipliaient récemment sur une accélération du calendrier, alors que les troupes américaines et de l’Otan viennent de quitter la base aérienne de Bagram.

Cette dernière, la plus grande du pays, a été la base arrière principale de toutes les opérations militaires des États-Unis en Afghanistan.

Joe Biden a estimé que le gouvernement afghan devait désormais « être capable lui-même » d’assurer en particulier la sécurité de la capitale, Kaboul, située à une cinquantaine de kilomètres de l’aéroport.

Selon des informations de presse, les Américains devraient toutefois maintenir une présence de près de 600 militaires sur place, pour protéger leur ambassade.