Afghanistan: les Etats-Unis et les talibans sur le point de conclure un accord pour mettre fin à 18 ans de conflit

Asie

C’est ce qu’a affirmé dimanche l’émissaire américain Zalmay Khalilzad lors de la clôture du dernier cycle des pourparlers de paix à Doha. « Nous sommes sur le point de conclure un accord qui réduira la violence et ouvrira la voie aux Afghans pour s’asseoir ensemble pour négocier une paix honorable et durable », a tweeté M. Khalilzad.

Celui-ci s’exprimait au terme du huitième et dernier jour de leur 9ème cycle de négociations au Qatar entre les représentants des Etats-Unis et des talibans. Il était attendu plus tard dimanche à Kaboul « pour des consultations », a-t-il précisé.

Le porte-parole des talibans à Doha, Suhail Shaheen, a affirmé de son côté samedi que l’accord était « presque finalisé ».

Au coeur de l’accord négocié figure un retrait plus ou moins important des Américains, avec un calendrier à la clé, en échange de l’engagement des insurgés que les territoires qu’ils contrôlent ne soient plus utilisés par Al-Qaïda ou d’autres groupes « terroristes ».

Entre 13.000 et 14.000 soldats américains sont actuellement encore déployés en Afghanistan où les Etats-Unis sont intervenus en 2001 pour traquer le réseau djihadiste Al-Qaïda, responsable des attentats du 11 septembre, et déloger les talibans alors au pouvoir à Kaboul. Les effectifs du contingent américain ont atteint jusqu’à 98.000 hommes au plus fort des combats, en 2011.

Des négociations de paix interafghanes doivent aussi s’ouvrir, à Oslo, dans la foulée d’un éventuel accord et un cessez-le-feu entre talibans et Américains, ou en tout cas une « réduction de la violence », devrait également figurer dans le texte.