Affaire Quatennens : « Jean-Luc Mélenchon ne sait pas dire ou ne veut pas dire clairement son soutien à une femme victime de violence conjugale »

Polémique politique de taille en France. Le député de la France insoumise, Adrien Quatennens a annoncé se retirer de sa fonction de coordinateur du parti ce dimanche. Le Canard Enchaîné avait révélé quelques jours plus tôt, que l’élu en instance de divorce était visé par une main courante de sa femme pour violences conjugales. L’insoumis a d’ailleurs reconnu « avoir giflé » son épouse et une enquête a été ouverte par le parquet de Lille.

Mais voilà que l’affaire prend une dimension politique. Contre toute attente, Adrien Quatennens a reçu une vague de félicitations pour sa décision, et Jean-Luc Mélenchon lui a même apporté son soutien sur Twitter, ce qui lui a valu de fortes critiques. Un hic pour la France insoumise qui revendique lutter contre les violences sexistes et sexuelles.

Dans sa chronique pour Quotidien, le docteur en science politique, Clément Viktorovitch, est revenu sur les propos de Jean-Luc Mélenchon qui a maladroitement défendu son numéro 2. Le spécialiste en rhétorique reproche au leader de la France insoumise ses commentaires mélioratifs sur Adrien Quatennens et l’absence de considération pour la victime de violences, Céline Quatennens.

« Jean-Luc Mélenchon ne sait pas dire ou ne veut pas dire clairement son soutien à une femme victime de violence conjugale, alors que dans le même temps il déborde d’affection pour celui qui a avoué l’avoir agressée.C’était pourtant, je crois, le sujet sur lequel on attendait un peu mieux de la France insoumise, que la timidité. »