Abdelmadjid Tebboune, le président mal élu

Sans légitimité, le nouveau président algérien aura du mal à calmer la grogne populaire.

Contre vents et marées populaires, le général Gaid Salah a réussi à imposer son poulain. Abdelmadjid Tebboune, 74 ans, a été proclamé, vendredi, président de la République avec 58,15 % des suffrages exprimés, et un taux de participation de 39,83 %. Des chiffres surréalistes qui défient le constat sur le terrain.