À Los Angeles, sécheresse et feux d’artifice du 4 juillet ne font pas bon ménage : « Le risque d’incendies dévastateurs est sérieux »

Les Américains célèbrent leur fête nationale le 4 juillet, anniversaire de leur déclaration d’indépendance de l’empire britannique en 1776, et profitent souvent de soirées pour partager un verre en tirant des feux d’artifice dans leur jardin.

La municipalité de Los Angeles, deuxième plus grande ville des Etats-Unis, demande plus que jamais cette année à ses administrés de s’abstenir d’une pratique de toute façon illicite et qui risque de provoquer des incendies dévastateurs.

« Tous les feux d’artifice sont illégaux en ville pour un usage personnel, et les spectacles professionnels et autorisés sont les seuls endroits où les Angelins devraient se rendre » le 4 juillet, rappelle le procureur de la ville, Mike Feuer.

« Le risque d’incendies dévastateurs déclenchés par des feux d’artifice et se propageant rapidement est sérieux cette année, sans parler des habituels risques de blessures », poursuit-il, exhortant les habitants de Los Angeles à « laisser les feux d’artifice aux pros ».

La Californie est en proie à une sécheresse chronique qui atteint des records cette année.