À 75 ans, une première condamnation qui tient compte de son rôle d’informateur

Bassam Ayachi, l’insaisissable cheikh aux yeux bleus

Bassam Ayachi, l’insaisissable cheikh aux yeux bleus

Vendredi, la justice a pour la première fois rattrapé Bassam Ayachi. Un tribunal parisien l’a condamné à cinq ans de prison dont un ferme. Par l’ancien prédicateur de Molenbeek sont passées bon nombre d’affaires de radicalisme et de djihad dans la capitale belge. Le tribunal a tenu compte de son rôle « indéniable » d’informateur des services belges et français.

EuropePortrait