750 djihadistes de Daech seraient en fuite dont deux belges

Deux djihadistes belges emprisonnés par les kurdes dans le nord-est de la Syrie ont réussi à s’évader, selon les données de l’agence antiterroriste OCAM. Au total, 55 terroristes ayant un lien avec la Belgique se trouvent actuellement dans la région.

Sur fond de chaos sécuritaire créé par l’avancée de l’armée turque en Syrie, deux djihadistes belges emprisonnés dans le nord-est du pays sont parvenus à s’échapper, a annoncé le patron de l’agence antiterroriste belge (OCAM) Paul Van Tigchelt.

Dans le même temps, trois femmes et six enfants qui se trouvaient dans le camp d’Aïn Issa se sont également enfuis, a fait savoir le chef de l’OCAM, cité par les médias locaux. Selon lui, au total 55 combattants terroristes et 69 enfants qui ont un lien avec la Belgique se trouvent dans la région concernée.

Il s’agit soit de Belges soit de ressortissants étrangers ayant séjourné en Belgique avant leur départ en Syrie. D’après M.Van Tigchelt, ces personnes ne présentent pas le même degré de dangerosité, bien que certains d’entre eux soient considérés comme des terroristes potentiels.

Le responsable a tenu à souligner qu’il était peu probable qu’un combattant en provenance de Syrie puisse regagner le continent européen sans être contrôlé. De plus, la principale menace terroriste émane aujourd’hui des personnes solitaires qui se radicalisent en Europe, a insisté M.Van Tigchelt.

785 proches de Daech seraient en fuite

Le weekend dernier, les autorités kurdes dans le nord-est de la Syrie ont annoncé la fuite de 785 proches de djihadistes de Daech du camp d’Aïn Issa, dans le gouvernorat de Raqqa, sur fond d’opération militaire turque.

Le Président turc Recep Tayyip Erdogan a néanmoins rejeté ces rapports, les qualifiant de «désinformation» destinée à «créer des remous» en Occident.

Avec agences