WhatsApp complète ses règles d’utilisation suite à une lourde amende

WhatsApp ajoute plus d’informations à ses règles d’utilisation suite à la lourde amende infligée par l’autorité irlandaise de protection des données (DPC). Toutefois, le service de chat, qui fait partie du groupe Facebook Meta, a souligné lundi que rien ne changera dans la manière dont les données sont traitées. WhatsApp ne fait que fournir les clarifications demandées par le DPC. Le service de chat a fait appel de l’amende de 225 millions d’euros infligée en septembre, mais il doit se conformer aux conditions pendant la durée de la procédure.

Entre autres choses, WhatsApp fournira des informations détaillées sur les raisons pour lesquelles les données sont stockées ou supprimées et sur la manière dont elles sont transférées au-delà des frontières. La base juridique du traitement des données sera également expliquée plus en détail. Les utilisateurs devraient être informés de ces changements par une bannière dans l’application.

L’autorité de protection des données en Irlande, où WhatsApp est basé, a accusé le service de chat d’enfreindre les lois européennes sur la protection de la vie privée (Règlement général sur la protection des données ou RGPD) début septembre. L’amende est la deuxième plus élevée à ce jour pour une telle violation. En juillet, le magasin en ligne Amazon a été condamné à une amende de 746 millions d’euros au Luxembourg. Amazon a également fait appel.