WhatsApp change pour faciliter la vie de ceux qui regrettent l’envoi d’un message

Qui n’a pas déjà appuyé trop rapidement sur « Envoyer » ? Lorsque les mots dépassent la pensée ou qu’une faute d’orthographe se glisse dans l’un de vos messages envoyés sur WhatsApp, il est bel et bien possible de supprimer le message en question (et non de le modifier).

Cette fonctionnalité est disponible depuis 2017. Il suffit de maintenir son doigt sur le contenu à effacer, puis de choisir entre deux options : « Supprimer pour tout le monde » ou « Supprimer pour moi ».

Toutefois, l’opération n’est faisable que pendant une seule heure après l’envoi du message. Passé ce délai, il est trop tard et le contenu est définitivement « imprimé » dans la conversation.

Pour remédier à cette contrainte, l’application du groupe Meta change ce mois d’août, en permettant aux utilisateurs de supprimer un message jusqu’à un peu plus de deux jours après son envoi.

Attention aux contenus multimédia

Attention cependant, afin que le message disparaisse bien, tous les destinataires membres de la conversation doivent avoir effectué la mise à jour de leur application WhatsApp. Si ce n’est pas le cas, le message sera encore visible de leur côté, mais sans que vous puissiez le savoir.

En outre, même effacés, les éléments multimédia tels que les photos, les vidéos ou encore les GIF peuvent être enregistrés automatiquement sur les téléphones des destinataires dès réception. « Les destinataires utilisant WhatsApp pour iOS peuvent toujours avoir une copie enregistrée des médias que vous avez envoyés dans leurs photos, même après la suppression du message dans la discussion WhatsApp », avertit l’application de messagerie. La certitude de supprimer un message pour tous les utilisateurs n’est donc garantie que pour les contenus sous forme de texte.

A noter que sur l’application Signal par exemple, le délai dans lequel il est possible de supprimer un message est de trois heures après l’envoi du message. Sur iMessage, ce sont quelques minutes, et Telegram ne contraint l’utilisateur à aucune limite de temps, sauf pour les conversations de groupe où le délai est de 48 heures.