Wall Street soutenue à l’ouverture par l’espoir d’avancées sur le commerce

La Bourse de New York s’installait dans le vert peu après l’ouverture jeudi, soutenue par l’espoir de progrès dans les négociations commerciales entre Pékin et Washington après des gestes de bonne volonté des deux parties.

L’indice vedette de Wall Street, le Dow Jones Industrial Average, avancait de 0,40%, à 27.245,63 points après avoir oscillé autour de l’équilibre en tout début de séance.

Le Nasdaq, à forte coloration technologique, gagnait 0,64%, à 8.221,98 points, et l’indice élargi S&P 500 montait de 0,37%, à 3.012,13 points.

Tirée par la progression d’Apple ainsi que par l’espoir de nouvelles mesures de soutien monétaire et d’un apaisement sur le front sino-américain, Wall Street avait déjà terminé en hausse hier, le Dow Jones s’appréciant de 0,85% et le Nasdaq prenant 1,06%.

Le climat est à l’apaisement entre les deux premières puissances économiques mondiales, Pékin et Washington ayant mercredi fait une pause dans l’escalade de leur guerre commerciale.

Alors que négociateurs américains et chinois reprennent début octobre leurs tractations, Donald Trump a annoncé qu’il reportait au 15 octobre la hausse des tarifs douaniers portant sur 250 milliards de dollars de biens importés de Chine « en signe de bonne volonté ».

Pékin a indiqué de son côté étudier la possibilité d’acheter davantage de produits agricoles américains — chers au locataire de la Maison Blanche.

Le secrétaire américain au Trésor Steven Mnuchin a souligné pour sa part que l’administration voulait « des progrès substantiels » dans les prochaines négociations et a affirmé que Donald Trump était disposé à retirer ou à augmenter les tarifs douaniers sur les marchandises en provenance du géant asiatique selon l’issue des discussions.