Wall Street ouvre en hausse, espérant la reprise des pourparlers sino-américains

Placements & Marchés

Wall Street évoluait en forte hausse jeudi, portée par l’espoir d’une reprise du dialogue commercial entre la Chine et les Etats-Unis.

  • Son indice vedette, le Dow Jones Industrial Average montait de 1,06% à 26.312,37 points vers 14h05 GMT.
  • Le Nasdaq, à forte coloration technologique, grimpait de 1,38% à 7.965,15 points.
  • L’indice élargi S&P 500 s’appréciait de 1,09% à 2.919,33 points.

Rassurée par le calme relatif entre les deux premières économies mondiales, la Bourse new-yorkaise avait déjà fini en hausse mercredi, le Dow Jones avait gagné 1,00% et le Nasdaq, à forte coloration technologique, était monté de 0,38%.

Jeudi, le porte-parole du ministère du Commerce chinois a laissé entendre que Pékin pourrait ne pas riposter aux dernières surtaxes douanières américaines sur ses produits, arguant que la guerre commerciale menaçait la croissance mondiale et qu’une reprise des négociations restait possible. Aucune date de nouveaux pourparlers n’a toutefois été avancée.

La semaine dernière, Pékin avait annoncé des représailles tarifaires, après la décision de Donald Trump de taxer une partie des 300 milliards de dollars d’exportations chinoises supplémentaires au 1er septembre et le reste le 15 décembre.

Le président américain a immédiatement répliqué en relevant le niveau des droits de douane supplémentaires initialement prévu.

Selon Christopher Lowe de FTN Financial, le ton visiblement plus modéré de la Chine « est une bonne nouvelle, mais ce n’est pas encore une raison de croire qu’un accord est proche« .

Sur le marché obligataire, le taux d’intérêt à 10 ans sur la dette américaine remontait nettement après une lourde chute la veille. Il s’établissait à 1,51%, mais restait inférieur au rendement à deux ans sur les bons du Trésor américains (1,52%), ce qui est souvent considéré par les économistes comme un signe annonciateur de récession.

Best Buy dégringole

Les investisseurs réagissaient par ailleurs aux chiffres révisés de la croissance économique des Etats-Unis au deuxième trimestre après la deuxième estimation publiée jeudi par le département du Commerce.

L’expansion de la première économie mondiale pour la période avril-juin a été révisée en légère baisse, pour s’établir à 2% d’avril à juin conformément aux attentes des analystes, au lieu de 2,1%. Pour autant, ce niveau de croissance reste relativement soutenu.

« Le principal enseignement est que les dépenses de consommation ont été révisées en hausse, à 4,7%, contre 4,3% annoncés précédemment, ce qui représente la plus forte augmentation depuis le quatrième trimestre 2014« , a en outre souligné Patrick O’Hare de Briefing.

La consommation est le principal moteur de la croissance américaine.

Sur le front des valeurs, l’action de Caterpillar, groupe considéré comme une jauge du commerce mondial, s’appréciait de 2,2%.

Dans le secteur de la vente au détail, Dollar General (+9,7%) et Five Below (+8,4%) bondissaient après avoir publié des résultats trimestriels supérieurs aux attentes.

En revanche, le titre de Best Buy s’effondrait, lâchant près de 9%. La chaîne de magasins d’appareils électroniques a annoncé des résultats meilleurs que prévu, mais ses ventes se sont révélées inférieures aux attentes des analystes.