Wall Street en hausse à l’ouverture: Dow Jones +0,31%, Nasdaq +0,28%

  • Vers 14H30 GMT, l’indice vedette de la Bourse new-yorkaise, le Dow Jones Industrial Average, montait de 0,31% à 28.082,61 points.
  • Le Nasdaq, à forte coloration technologique, qui avait ouvert en modeste hausse, était passé en territoire négatif à -0,10% à 11,178,81 points.
  • L’indice élargi S&P 500 gagnait 0,18% à 3.407,45 points.

Mardi, la Bourse de New York avait terminé sans direction tentant de préserver son rebond après une semaine noire où les valeurs de la tech avaient été laminées.

Le Dow Jones Industrial Average était resté stable mardi et le Nasdaq avait gagné 1,21%.

Des annonces de résultats meilleures que prévu de la part du transporteur FedEx (+7,07%) ont donné de l’élan mercredi en début de séance.

FedEx a en effet vu son bénéfice bondir entre juin et août grâce à l’engouement des consommateurs pour les commandes en ligne pendant la pandémie.

Le fabricant de logiciels Adobe, qui a pourtant annoncé des résultats trimestriels records, était en léger repli en début de séance (-1,76%), ses prévisions pour le 4e trimestre ne dépassant pas ce que les analystes avaient prévu.

Une annonce mitigée des ventes au détail en août tempérait toutefois cet élan. En hausse pour le 3e mois d’affilée, elles ont été moins dynamiques (+0,6%) qu’attendues par les analystes.

Mais les yeux étaient braqués sur l’issue de la réunion monétaire de la Fed, qui publie son communiqué à 18H00 GMT, suivi d’une conférence de son patron Jerome Powell.

La Fed doit notamment divulguer ses prévisions d’évolution des taux jusqu’en 2023.

« La Fed a fait savoir qu’elle était prête à faire plus si nécessaire » pour aider à la relance économique , « on peut s’attendre à ce que le président de la Fed déclare qu’il faut davantage de mesures budgétaires », a estimé Patrick O’Hare de Briefing.

« La cote américaine poursuit son rebond après les pertes récentes alors que le marché était à des records », ont commenté les analystes de Charles Schwab soulignant également « la prudence » des investisseurs « avant la décision monétaire de la Fed et des ventes de détail plus molles qu’anticipées en août

L’évolution des titres parmi les leaders de la tech restait étroite et mitigée. Apple qui a annoncé lundi une nouvelle montre et un nouvel abonnement, était en repli de 0,66%.

Facebook perdait 1,8% après des informations de presse indiquant que le géant des réseaux sociaux pourrait faire l’objet de poursuites anti-trust de la part de la Commission de la concurrence américaine (FTC).

Le constructeur de voitures électriques haut de gamme Tesla évoluait pour sa part en territoire positif (+1%), après une semaine noire, où l’action avait perdu jusqu’à plus de 20% en une seule séance.

Au rang des IPO, le groupe de stockage de données dans le cloud (informatique à distance) Snowflake, co-fondé par deux Français en Californie, a levé 3,4 milliards de dollars pour son entrée à Wall Street mercredi, un record pour une entreprise de logiciels.

Il s’agit également de la plus grosse entrée en Bourse (Initial Public Offering) sur la place new-yorkaise depuis le début de l’année, selon le cabinet Renaissance Capital. Son prix d’introduction sera de 120 dollars.

Sur le marché obligataire, le taux à 10 ans sur la dette américaine reculait à 0,6691% contre 0,6700% mardi soir.