Transparence fiscale: moins d’un propriétaire de société sur deux s’est déclaré

Les déclarations au registre UBO, qui identifie les vrais bénéficiaires des sociétés, ne sont pas encore rentrées dans les moeurs. Dans les faits, le délai d’enregistrement a encore été postposé, au 31 décembre 2019.

C’est sans doute l’une des mesures les plus marquantes sur le front de la transparence fiscale en Belgique des dernières années, qui fait suite à la transposition d’une directive européenne (la quatrième directive anti-blanchiment): l’instauration du registre UBO (pour « Ultimate Beneficial Owner »), qui identifie les « vrais » propriétaires des sociétés, quelles qu’elles soient. Même les asbl doivent montrer patte blanche.

(…)