Traçage de contacts: Google et Apple mettent à disposition leur outil

Les Américains Apple et Google ont mis à la disposition des autorités de santé dans le monde leur solution pour construire une application de traçage de contacts contre le coronavirus, ont-ils annoncé mercredi.

« A partir d’aujourd’hui, notre (…) technologie est disponible pour les agences de santé publique » sur iOS (Apple) et Android (Google), les deux systèmes d’exploitation de smartphones dominants dans le monde, ont indiqué Google et Apple dans un communiqué commun.

« Ce que nous avons construit n’est pas une application, mais plutôt une interface de programmation (API) que les agences de santé pourront intégrer dans leurs propres applications », ont précisé les deux géants américains.

La balle est donc désormais dans le camp des développeurs nationaux pour construire une application pour smartphones à partir de cette plate-forme.

En Europe, les États s’orientent dans leur grande majorité vers une application s’appuyant sur l’outil fourni par Apple et Google, mais la France et le Royaume-Uni notamment ont choisi une approche différente, la France expliquant qu’elle souhaitait garder l’entière maîtrise de sa solution de traçage.

L’application britannnique est en cours de test.

L’application française StopCovid est également en cours de test. Le Parlement doit se prononcer par un vote sur cette application la semaine prochaine. L’objectif est une mise en service le 2 juin.