Test du Huawei Mate40 Pro : un smartphone pour convaincre

Huawei est un fabricant de smartphones dans une situation très particulière. Frappée par des sanctions américaines qui ne lui permettent plus de s’approvisionner en composants ni en technologie pour développer de nouveaux smartphones, l’entreprise chinoise a malgré tout continué à commercialiser des smartphones en proposant des solutions pour remplacer les éléments qui lui sont interdits.

Son dernier téléphone, le Mate40 Pro, fait partie des appareils haut de gamme au même titre que le P40 qui est sorti début 2020 et qui verra son successeur arriver bientôt. Ce modèle était déjà une réussite. Le Mate40 Pro continue sur cette voie.

Même si le système d’exploitation est encore Android avec une sous-couche logicielle maison, le magasin d’applications est disponible via un moteur de recherche. Nommé Petal Search, il complète l’application AppGallery et répertorie les applications dans d’autres sources que le magasin de Google. L’installation en est facilitée pour l’utilisateur. Huawei continue de convaincre les développeurs à rendre compatibles leurs logiciels avec les téléphones chinois. On s’aperçoit qu’aucune grande application ni jeu ne manquent.

Un navigateur propriétaire a été ajouté ainsi qu’un assistant personnel. Il y a aussi moyen de réaliser des recherches vocales via un assistant. Une application de cartographie a été ajoutée. Un hébergement sur des serveurs distants est aussi au programme et une application d’appel vidéo. Plus grand-chose ne distingue ce téléphone d’un appareil avec les services Google. Les applications YouTube et Gmail sont accessibles seulement via le navigateur Internet. C’est sous doute embêtant, mais pas insurmontable.

D’ailleurs Huawei a annoncé la sortie, en 2021, de son système d’exploitation dénommé HarmonyOS qui va remplacer le système Android de ses téléphones. La firme semble bien déterminée à réussir ce pari. Dans ce cas, elle pourrait devenir une concurrente sérieuse de Google étant donné que la firme chinoise peut s’appuyer sur un marché intérieur important.

Un module photo Leica

Au niveau conception, le Mate40 Pro ne connaît pas beaucoup de changement. Le bouton d’allumage est toujours rouge. L’écran est incurvé. Le module photo est encore disposé en rond dans la partie supérieure du téléphone. À noter que les traces de doigts restent présentes sur les surfaces vitrées des deux faces. Ses dimensions sont dans la norme des téléphones d’aujourd’hui (162,9 x 5,5 x 9,1 mm). L’écran de 17 cm de diagonale est de type OLED. La fréquence de rafraîchissement n’est que 90 Hz. La RAM est de 8 Go et la capacité de mémoire de 256 Go. Le Mate40 Pro est compatible avec la 5G. Deux cartes SIM 5G et 4G peuvent être installées conjointement. Le produit est compatible avec la nouvelle norme de Wifi6+. Il est livré avec un chargeur rapide de 66 W.

Le téléphone inaugure la navigation sans toucher l’appareil. Il suffit de passer une main au-dessus de l’écran pour faire défiler les pages d’un livre ou les photos de la galerie et pour prendre un appel. Le volume d’une sonnerie diminuera simplement en regardant l’écran. Et si le téléphone est en veille, il vous suffira de le regarder pour qu’il lance une vidéo personnalisée. Cela demande de nouvelles habitudes, mais c’est bluffant.

Huawei reste fidèle à Leica pour la conception de son module photo. Il est composé de 3 objectifs. Un ultra grand-angle de 20 mégapixels, un grand-angle de 50 mégapixels et un téléobjectif de 12 mégapixels pour les photos réalisées avec le zoom optique (5X). Le zoom numérique offre un agrandissement de 50x.

Le capteur avant est de 13 mégapixels avec une vision grand-angle. Le téléphone filme en 4K à 60 images par seconde. Dans ce mode tous les filtres et effets ne sont pas disponibles. Un mode « dual view » permet de filmer avec les caméras avant et arrière.

Le prix du Huawei Mate40 Pro est de 1199 €.