Sony: prévisions relevées, bénéfice net semestriel en repli de 15%

Le fleuron japonais de l’électronique grand public Sony a relevé mercredi ses prévisions de bénéfices annuels pour l’exercice 2019/20, grâce aux solides performances de ses activités de capteurs d’images et de musique, compensant quelques déconvenues dans les jeux vidéo.

Sony s’attend désormais à un résultat net de 540 milliards de yens (4,5 milliards d’euros) au lieu de 500 milliards, ce qui représentera néanmoins un recul de 40% sur un an, en raison de l’absence de rentrées exceptionnelles.

Ses ventes seront probablement inférieures aux estimations initiales (8.400 milliards au lieu de 8.600 milliards), selon un communiqué.

Pour le seul premier semestre, son bénéfice net a reculé de 15% sur un an, à 340 milliards de yens, mais il avait été gonflé un an plus tôt par un gain sur la cession de parts dans Spotify.

Au cours de la période d’avril à septembre, Sony a réalisé un chiffre d’affaires de 4.048 milliards de yens, en baisse de 2,1% sur un an, en raison de performances moindres dans les jeux vidéo. Cette tendance était déjà perceptible au premier trimestre.

Ralentissement des ventes de la PlayStation 4

Sony subit un net ralentissement des ventes de consoles PlayStation 4, ce qui n’est pas surprenant compte tenu du parc déjà installé et surtout de l’annonce de la commercialisation l’an prochain du modèle suivant, PlayStation 5.

Des effets de changes et des rentrées moindres avec les jeux eux-mêmes ont aussi pesé. En revanche, le groupe se félicite des recettes qui grimpent dans la musique grâce à la diffusion en flux (streaming) et à l’apport lié à l’acquisition d’EMI Music. Le groupe profite aussi du bon accueil de plusieurs films qu’il produit, dont Spider-Man.

Dans l’électronique, Sony a déploré des ventes de TV et de smartphones en recul au 2e trimestre.

Sony, à la pointe dans les capteurs d’images

L’inventeur du Walkman, baladeur audio qui fête ses 40 ans cette année, a en revanche souligné les solides ventes de ses capteurs d’images (Cmos) qui entrent dans la fabrication d’appareils photos, de smartphones, de tablettes, de caméras vidéo de loisir ou de surveillance. 

Au moment où les smartphones intègrent jusqu’à 4 objectifs, Sony a le vent en poupe dans ce domaine. Il est le premier fournisseur mondial de ce type de capteurs et laisse entendre qu’il va encore investir pour doper sa production.