Snapchat lance un outil de surveillance pour les parents

Les parents vont pouvoir mieux surveiller le comportement de leurs adolescents sur Snapchat grâce à un nouvel outil. La société à l’origine de la célèbre application de photos et de vidéos lance « Family Center », qui permet aux adultes, s’ils ont l’accord de leur progéniture, de voir avec qui les enfants ont été en contact. Les abus peuvent également être signalés de manière anonyme. Les parents peuvent envoyer aux adolescents une invitation au centre familial, qu’ils peuvent accepter ou refuser. Avec cet outil, les parents ne peuvent pas lire les snaps ou les chats. Le temps passé sur Snapchat n’est pas non plus répertorié.

L’outil est disponible dès mardi aux États-Unis, au Royaume-Uni, au Canada, en Australie et en Nouvelle-Zélande. Le Family Center sera déployé dans tous les autres pays à l’automne.

Snap travaille sur cet outil depuis plus d’un an. La société a reçu l’avis de chercheurs et d’experts en sécurité. Snap a également organisé des réunions avec des adolescents et leurs parents pour obtenir leurs avis.

La conception finale imite la surveillance qu’un parent ou un soignant peut avoir dans la vie réelle. C’est-à-dire savoir avec qui un adolescent passe du temps afin de pouvoir intervenir si nécessaire, sans connaître le contenu des conversations.

Les plateformes de médias sociaux comme Snapchat, ainsi que d’autres, sont dans le collimateur des régulateurs en raison de l’impact des applications sur les jeunes. Instagram de Meta Platforms a récemment ajouté des outils similaires. Cette décision fait suite aux critiques selon lesquelles la société considérait que les profits étaient plus importants que le bien-être des utilisateurs, notamment des adolescents.