Sainsbury’s investit 1 milliard de livres pour atteindre la neutralité carbone en 2040

Le géant britannique des supermarchés Sainsbury’s a promis mardi d’investir un milliard de livres afin d’atteindre la neutralité carbone d’ici 2040 et respecter les accords de Paris sur le climat.

Cet objectif, plus ambitieux que celui du Royaume-Uni de parvenir à la neutralité carbone pour 2050, porte seulement sur les activités propres de Sainsbury’s et non pas sur la chaîne d’approvisionnement, qui occasionne beaucoup de pollution.

Sainsbury’s, numéro deux du secteur britannique avec 27 millions de clients et 180.000 salariés, explique dans un communiqué qu’il va dépenser en moyenne 50 millions de livres par an pour réduire le gaspillage alimentaire, le plastique, l’utilisation d’eau.

En parallèle, il entend augmenter le recyclage, le recours à de l’énergie verte et veut soutenir une alimentation plus durable et faire rouler davantage de véhicules avec des carburants propres. L’enseigne s’était en outre déjà engagée à diviser par deux les emballages en plastique d’ici 2025.

En revanche, concernant sa chaîne d’approvisionnement, Sainsbury’s se contente de dire qu’il travaille en collaboration avec ses fournisseurs pour qu’ils se fixent leurs propres objectifs.

L’initiative de Sainsbury’s a été salué par la présidente de la 26e Conférence de l’ONU sur le climat (COP26) en novembre à Glasgow, Claire O’Neill.

« Il est crucial que de grandes organisations reconnaissent leur responsabilité dans la réduction des émissions (…) J’espère voir d’autres supermarchés suivre cet exemple« , souligne-t-elle, citée dans le communiqué de Sainsbury’s.

Le numéro un britannique Tesco s’est déjà donné l’objectif de parvenir à la neutralité carbone d’ici 2050 comme exigé du gouvernement.

Ces promesses interviennent alors que dans une étude publiée en novembre les ONG Greenpeace et EIA (Environmental Investigation Agency) montraient que, malgré les annonces qui se multiplient, les supermarchés ont du mal à se passer du plastique au Royaume-Uni et que son utilisation avait même encore progressé en 2018.