Ryanair ne restructurera pas en Belgique: « Cela ne veut pas dire qu’il n’y aura pas de perturbations dans les aéroports belges »

Entreprises & Start-up

La direction de Ryanair l’a confirmé ce mardi aux syndicats belges : elle ne compte pas restructurer les bases aéroportuaires de Zaventem et Charleroi. 

Ces deux aéroports donnent ainsi pleine satisfaction aux dirigeants de la compagnie low cost irlandaise. 

Pour rappel, Michael O’Leary, le patron de Ryanair, estime que sa compagnie possède actuellement 500 pilotes et 400 hôtesses et stewards en trop. Plusieurs bases européennes de la compagnie irlandaise sont menacées de fermeture, notamment en Espagne et au Portugal. « Même si Ryanair annonce qu’il n’y aura pas de licenciement en Belgique, et donc que le personnel ne fera pas grève, cela ne veut pas dire qu’il n’y aura pas de perturbations dans les aéroports belges », explique Didier Lebbe, permanent à la CNE. Ces perturbations seront dues aux grèves annoncées dans plusieurs bases européennes. « 

R. Meu.