Regain d’optimisme pour les principales places Boursières européennes

Les Bourses européennes étaient légèrement plus optimistes à la fermeture ce lundi, le coronavirus ayant toujours un impact considérable sur les cours des marchés.

Chez nous, voici les principales tendances à retenir à la Bourse de Bruxelles.

A la hausse : SmartPhoto (+ 6,73 16,65), Asit (+3,57 0,23), Galapagos (+3,51 209,20), Keyware Tech. (+ 3,45 0,90), Lotus Bakeries (+ 3,30 2.820,00)

A la baisse : Bpost (- 6,83 8,38), AudioValley (- 6,73 4,16), Mithra ( – 6,30 22,90), Hamon ( – 3,78 1,22), Xior ( – 2,88 53,90).

> Ne manquez pas notre sélection d’analyses de courtiers du jour pour KBC Ancora, Smartphoto, Bpost.

  • La Bourse de Londres a terminé en hausse de 0,55% lundi, grâce à une dépréciation de la livre favorable aux multinationales et sur fond d’opposition entre Londres et Bruxelles sur la future relation commerciale.

A la clôture, l’indice FTSE-100 des principales valeurs a pris 40,30 points à 7.326,31 points.

La livre a souffert des lignes rouges affichées lundi par le Royaume-Uni et l’UE dans les négociations commerciales qui vont se dérouler jusqu’à la fin de l’année.

« Compte tenu de ce que les deux côtés ont annoncé, les investisseurs commencent à envisager à nouveau les risques de l’absence d’accord« , qui serait le scénario le pire pour l’économie britannique, souligne Neil Wilson, analyste chez Markets.com.

Le Premier ministre conservateur Boris Johnson a expliqué vouloir négocier un accord de libre-échange sans droits de douane ni quotas avec l’UE, mais s’est dit prêt à adopter les règles moins favorables de l’OMC en cas d’échec des discussions.

  • La Bourse de Paris a fini légèrement dans le vert (+0,45%) lundi, s’octroyant un timide rebond après d’importantes pertes la semaine passée, les inquiétudes persistantes autour du coronavirus et de ses conséquences économiques limitant toute reprise plus franche des marchés.

L’indice CAC 40 a progressé de 26,17 points à 5.832,51 points, dans un volume d’échanges modéré de 3,4 milliards d’euros. Vendredi, il avait fini en nette baisse (-1,11%).

Après une ouverture sur un timide rebond, la cote parisienne a un peu accru ses gains.

« Depuis ce matin, nous avons une tentative de reprise », même si elle « est très timide » et se fait « avec beaucoup de retenue », a souligné auprès de l’AFP Andrea Tuéni, un analyste de Saxo Banque.

« La microéconomie et ses bons résultats ainsi qu’un bon chiffre macroéconomique américain (publié ce lundi) est ce qui permet peut-être au marché de ne pas basculer dans une spirale plus négative », a-t-il estimé.

Car « l’évolution de l’épidémie (de coronavirus) est assez négative » et « globalement, le risque est sous-estimé et n’est pas tant intégré dans les prix que cela » par les investisseurs, a analysé M. Tuéni.

  • La Bourse de Francfort a terminé lundi en hausse (+0,49%), repassant au-dessus des 13.000 points grâce à l’action de la banque centrale chinoise pour soutenir l’économie du pays ralentie par le nouveau coronavirus.

L’indice vedette a gagné 63,2 points, à 13.045,19 points. Il a ainsi de nouveau franchi la barre des 13.000 points abandonnée vendredi. Le MDax des valeurs moyennes a pris de son côté 0,22%, à 28.046,05 points.

L’injection de 1.200 milliards de yuan (156 milliards d’euros) de liquidités par la Banque centrale de Chine a « stimulé les marchés boursiers » ce lundi, note Jochen Stanzl, analyste chez CMC Markets.

Le pays est paralysé par la peur du virus, qui a contaminé plus de 17.000 personnes, entrainant notamment un fonctionnement au ralenti des usines.

Si le gouvernement chinois songe à revoir son objectif de croissance pour 2020, « la Bourse espère que les effets économiques négatifs du virus corona ne seront que temporaires », ajoute-t-il.