Rebond attendu en 2020 après une baisse des investissements dans l’industrie en 2019

Les investissements en capital fixe dans l’industrie ont baissé de 3,4% en 2019 par rapport à 2018, selon l’enquête sur les investissements dans l’industrie manufacturière de la BNB, publiée vendredi. Un rebond est toutefois attendu en 2020.

Ce recul est à mettre en lien avec la baisse du taux d’utilisation des capacités de production et avec l’affaissement de la confiance des entrepreneurs belges dans l’industrie manufacturière pendant la majeure partie de l’année 2019. 

L’année passée a par ailleurs été caractérisée par une remontée des incertitudes internationales – notamment au travers de l’aggravation des tensions commerciales entre les États-Unis et la Chine et des atermoiements autour du brexit -, soit un climat peu propice aux décisions d’investissement, en particulier dans les branches les plus sensibles au commerce international », explique la BNB. 

Selon la BNB, les montants investis se seraient fortement repliés dans les industries technologiques, y compris dans les industries automobile, des textiles et du plastique. Ils sont restés stables dans la pétrochimie. Ils ont par contre augmenté dans les industries de l’alimentation et de la chimie et, de manière un peu plus prononcée, dans celle de la sidérurgie. 

En 2020, après deux années de croissance morose, les investissements devraient s’intensifier dans les industries de la sidérurgie, de la chimie et de l’alimentation. Après un recul en 2019, les montants investis devraient également croître dans les industries technologiques (industrie automobile incluse) et du plastique.