Protéger ses données, c’est rentable ?

Libre Eco week-end |

Le géant américain des réseaux Cisco a publié tout récemment son étude annuelle sur la confidentialité des données. Une étude dense, menée auprès de plus de 5 000 professionnels du fait des processus relatifs à la préservation des données privées, a été réalisée et associée aux résultats d’une autre étude menée auprès de 2 600 particuliers dans 12 pays.

Que révèle l’étude ? Une foule de chiffres qui montrent que près de 90 % des répondants considèrent que la gestion de la confidentialité des données est impérative du point de vue des affaires et que les régulations relatives aux données sont un « plus ». Dans la même proportion, les personnes interrogées s’inquiètent de la localisation de leurs données, considérant que cette contrainte a un coût significatif. Pratiquement tous (92 %) ont déjà mis en place des processus de prise de décision automatisée responsable. De leur côté, la moitié des consommateurs, les clients, ont le sentiment de ne pas pouvoir protéger leurs données parce qu’ils ne savent pas de quelle manière elles sont utilisées, notamment lorsqu’interviennent des processus dopés à l’intelligence artificielle.

Cette prise de conscience se traduit dans les faits selon Cisco par un accroissement, l’an passé, de 13 % des investissements lié à la confidentialité. Quelque 60 % des entreprises, qui gèrent la confidentialité, observent un retour sur investissement significatif. Faites-le, dit Cisco, c’est rentable !

Les conseils ? Continuez à améliorer les capacités de protection des données, soyez transparents sur ce que vous faites de ces données car les consommateurs veulent savoir et être rassurés. Soyez prudents lorsque vous implémentez des outils d’intelligence artificielle et bâtissez pour ce faire un cadre solide en termes d’éthique, surtout si ces outils peuvent affecter les consommateurs. À bon entendeur !