Philippe Verdonck, CEO de l’aéroport de Charleroi: « Le passager sera-t-il prêt à passer huit heures dans un train là où il peut prendre un vol d’une heure ? »

Cela fait maintenant plus de trente ans que Philippe Verdonck, actuel patron de l’aéroport de Charleroi, est actif dans l’aviation. « J’ai un peu touché à toutes les catégories possibles dans le secteur, que ce soit le transport de passagers, le cargo ou la logistique. J’avais envie de bien comprendre tout le processus. À la base, je voulais être pilote, mais ma vue n’était pas assez bonne« .

A 54 ans, M. Verdonck a pris, en mai dernier, les commandes du second plus grand aéroport de Belgique. « Je succède à Jean-Jacques Cloquet qui a fait énormément pour cet aéroport. Je viens avec mon propre style », dit-il. En Belgique, l’homme est aussi connu pour avoir été un brillant entraîneur de hockey, notamment au Wellington, au White Star, au Watducks ou encore au sein des équipes nationales de jeunes. « J’avais décidé d’arrêter mais on m’a proposé un chouette projet à Nivelles avec le Pingouin. J’ai une certaine liberté, donc cela m’arrange bien, d’autant que c’est sur le chemin entre l’aéroport et Overijse où j’habite« .

Philippe Verdonck est l’Invité du samedi de LaLibre.be.