Pétrole: pour contrer le géant Lukoil, la Bulgarie crée sa compagnie de stockage

La Bulgarie va créer sa propre société de stockage de pétrole et ouvrir des stations-services étatiques pour réduire le quasi-monopole du producteur russe Lukoil sur son territoire et faire baisser les prix des carburants, selon une décision vendredi du parlement.

Voté en première lecture suite à un mouvement de grogne contre la cherté de l’essence, ce texte vise à « diversifier le marché » alors que Lukoil détient 78% du stockage des produits pétroliers, selon le gouvernement bulgare.

Lors des débats, des députés ont rappelé que le géant russe avait aussi la main sur l’unique raffinerie et sur la principale chaîne de stations-service du pays.

Si la nouvelle loi est adoptée en seconde lecture, les distributeurs de produits prétroliers pourront plus facilement contourner Loukoil pour s’approvisionner en Bulgarie ou acheter du pétrole moins cher à l’étranger grâce à des avantages fiscaux, ce qui devrait orienter à la baisse le marché, selon Sofia.

Le gouvernement, qui n’a pas encore précisé de calendrier, prévoit d’inaugurer une centaine de stations-service proposant des tarifs en dessous du marché sur les axes où les grandes marques de distribution, s’alignant sur Lukoil, font grimper les factures des automobilistes.

Des Bulgares en gilets jaunes avaient exprimé cet hiver leur colère face aux prix à la pompe ne reflétant selon eux en rien l’effondrement des cours internationaux. La Bulgarie est le membre le plus pauvre de l’Union européenne.

« Ouvrir des stations-services gérées par la collectivité, cela revient à reconnaître que l’Etat est incapable d’assurer la libre concurrence dans ce secteur », analyse Petar Ganev, de l’Institut pour l’économie de marché (IME), à Sofia.

Cette volonté de rétablir une concurrence non faussée s’inscrit dans une tendance d’intervention de l’Etat bulgare dans les secteurs stratégiques largement privatisés après la transition démocratique en 1989, note M. Ganev.

Des holdings publiques ont fleuri ces derniers mois dans les domaines de l’énergie, de la gestion des eaux et dans la distribution de presse.