Perte colossale de 12,4 milliards de dollars pour Delta Air Lines en 2020

La compagnie américaine Delta Air Lines a annoncé jeudi avoir enregistré une perte nette de 12,4 milliards de dollars en 2020, année marquée par l’effondrement du trafic aérien en raison de la pandémie de Covid-19. Son chiffre d’affaires a chuté de 64% à 17,09 milliards de dollars sur la période.

Il s’agit de « la plus dure année de l’histoire du groupe », estime son patron Ed Bastian. Le groupe a toutefois limité l’hémorragie au quatrième trimestre, avec une perte nette contenue à 755 millions de dollars. Sur la période, il a brûlé en moyenne 12 millions de dollars par jour contre 24 millions au troisième trimestre.

Optimisme pour 2021

« Même si nous allons continuer à faire face à de grands défis en 2021, je suis optimiste sur le fait que ce sera une année de reprise et que le groupe pourra revenir à la croissance du chiffre d’affaires et à la rentabilité », avance M. Bastian.

Le chiffre d’affaires au premier trimestre devrait toutefois rester 60 à 65% inférieur à la même période de 2019, et la compagnie devrait continuer à perdre 10 à 15 millions de dollars par jour.

Delta estime qu’il y aura trois principales phases cette année, explique l’un de ses responsables Glen Hauenstein : « Le début de l’année sera caractérisé par une reprise instable de la demande et une courbe de réservation qui reste sous pression. Cette période sera suivie d’un point d’inflexion, et enfin d’une reprise soutenue de la demande au fur et à mesure que les clients reprendront confiance, que la vaccination se généralisera et que les bureaux rouvriront ».