Nethys : Pour empêcher les privatisations, le PTB invente un nouveau statut d’entreprise publique

Le PTB refuse que des filiales de l’entreprise Nethys soient privatisées. S’il rabâche ce discours depuis la révélation de la vente – annulée par le gouvernement wallon – de Voo, Elicio et Win par Nethys, il dévoile mardi le plan qu’il a concocté pour empêcher toute privatisation: créer un nouveau statut, les entreprises démocratiques publiques (EDP).

Ces EDP se veulent « démocratiques, transparentes et visent à remplir des missions de service public de qualité », selon la description du PTB dans un document d’une vingtaine de pages. Par exemple, leur conseil d’administration serait composé de représentants des actionnaires publics mais aussi des associations d’usagers et de consommateurs, des travailleurs et de citoyens directement élus pour y siéger. Les séances seraient retransmises en direct à la télévision et sur internet.

Tel est le plan du PTB élaboré pour Elicio en priorité, considérée par le parti d’extrême gauche comme « la société publique la plus importante dans le domaine de l’énergie éolienne en Belgique ». Le statut d’EDP devrait permettre d’en « faire un acteur majeur de la production d’énergie renouvelable de demain permettant d’assurer notre transition énergétique et de réduire la facture d’énergie des ménages ».

Si les ventes de Voo, Win et Elicio ont été cassées par le gouvernement wallon, doutant de leur légalité, le PTB déplore que la vente de ces filiales au privé reste « sur la table des partis traditionnels ».

Le PTB soumettra mercredi une résolution au parlement wallon demandant « explicitement le maintien du caractère public d’Elicio et de Voo ». En outre, le CA d’Enodia (ex-Publifin), maison-mère de Nethys, se réunit jeudi. L’occasion rêvée pour le PTB de présenter son plan.