Michel Mersch, CEO de Nestlé Belgique-Luxembourg  : « Cette crise va permettre de lever des barrières »

Actif dans 180 pays, et notamment en Chine, le groupe Nestlé a pu anticiper les mesures prises par le gouvernement pour faire face au coronavirus et réorganiser son entreprise.

Interview avec Michel Mersch, CEO du groupe Nestlé pour la Belgique et le Luxembourg. “Sans porter de jugement, nous avons pris des mesures de sécurité bien en amont de ce qui a été fait sur le marché et décidé par le gouvernement.”

Afin de soutenir le personnel soignant de plus de 1 800 centres de santé en Belgique (hôpitaux, maisons de repos et centres de santé mentale), la filiale belgo-luxembourgeoise du groupe Nestlé s’est associée à la Défense pour distribuer 200 000 produits à travers le pays. “En Belgique il n’y a aucun point de centralisation pour livrer les hôpitaux. Nous avons donc réfléchi à comment optimiser les livraisons et les faire en toute sécurité”, indique Michel Mersch. Face à la complexité logistique de la livraison d’un don de cette taille, et dans les conditions de sécurité très élevées exigées actuellement, l’association avec la Défense est apparue comme une évidence “L’armée mène aujourd’hui des opérations logistiques avec efficacité et expertise”, souligne le CEO. “Elle a accepté d’assurer tout le volet logistique de l’initiative, qui va de la réorganisation des produits en 1800 colis différents jusqu’à la livraison.”

En plus de ces dons, Nestlé a mis en place plusieurs autres initiatives avec la Croix-Rouge de Belgique pour aider le personnel soignant et les bénévoles. Outre d’autres dons de produits alimentaires et la distribution de repas, confectionnés par les employés de l’entreprise, aux équipes de la Croix-Rouge, une plateforme de récolte de fonds a été mise en place, dont l’objectif est de lever 200 000 euros en un mois. Jusqu’au 15 mai, pour chaque euro offert, Nestlé Belgique versera le montant équivalent à la Croix-Rouge.