L’œil du marché : « Le discours de la nouvelle administration américaine rend les investisseurs optimistes »

La Bourse de Paris montait de 0,54% à l’ouverture, dans l’attente d’une prise de parole devant les sénateurs de l’ancienne patronne de la banque centrale américaine et future secrétaire au Trésor de Joe Biden, Janet Yellen. A 09H00, l’indice parisien gagnait 30,48 points à 5.647,75 points au lendemain d’une hausse de 0,10 %.

La Bourse de Francfort a ouvert dans le vert, le Dax gagnant 0,45 %, sur un marché confiant, quelques jours avant la réunion de la Banque centrale européenne (BCE). A 8h16 GMT, l’indice vedette prenait 61,66 points à 13.910,01 points, tandis que le MDax des valeurs moyennes gagnait 0,47 % à 31.353,10 points.

En décembre, l’institut monétaire de Francfort a annoncé un nouveau renfort significatif de ses actions exceptionnelles pour soutenir l’économie de la zone euro.

« La politique expansive des banques centrales, et les taux bas, créent un environnement favorable sur les marchés », remarque Andreas Lipkow, analyste pour Comdirect.

Les investisseurs devraient garder un œil mardi sur la situation sanitaire en Allemagne, pays qui se prépare à adopter un durcissement des mesures contre la pandémie de Covid-19. Pour la deuxième fois en trois semaines, la chancelière Angela Merkel doit se concerter dans l’après-midi avec les dirigeants des 16 Etats régionaux en vue d’un nouveau tour de vis.

La Bourse de Londres gagnait du terrain en début de séance (+0,62 %), dans un marché optimiste avant l’audition par le Sénat américain de la nouvelle secrétaire au Trésor Janet Yellen. Vers 08H30 GMT, l’indice FTSE-100 des principales valeurs prenait 41,85 points à 6.762,50 points.

Le marché britannique, qui se relance après deux séances de baisse, va guetter en outre la réouverture des places américaines au lendemain d’un jour férié aux Etats-Unis.

« Les investisseurs commencent à s’attarder sur des choses plus positives » et « le discours de la nouvelle administration américaine les rend optimistes », souligne Naeem Aslam, analyste chez Avatrade.

C’est la raison pour laquelle les marchés vont être très attentifs à l’audition de confirmation au Sénat de Janet Yellen, l’ancienne patronne de la banque centrale américaine.

M. Aslam rappelle qu’elle « a affirmé que les Etats-Unis ont besoin de dépenser énormément pour retrouver la croissance économique », ce qui a de quoi plaire aux marchés qui s’inquiètent d’une reprise retardée par la vigueur de la pandémie.