Les sociétés les mieux notées comptent le plus de femmes au top

Les grandes entreprises européennes qui obtiennent les meilleures notes de crédit sont celles qui comptent le plus de femmes administratrices, révèle une étude de l’agence de notation Moody’s, relayée dans l’Echo mardi. 

Pour cette recherche, Moody’s a passé en revue 540 entreprises qu’elle suit en Europe (Union européenne plus le Royaume-Uni et la Norvège) et qui sont dès lors endettées. Dans les sociétés affichant la note de crédit A, les femmes occupent 34% des sièges au conseil d’administration. Au bas de l’échelle, dans les sociétés notées CAA, elles n’en occupent plus que 16%.

L’étude montre aussi que les sociétés les mieux notées ont tendance à avoir davantage de femmes aux postes de direction. Une recherche similaire menée par l’agence de notation en Amérique du Nord aboutit à des résultats semblables.

« La diversité au conseil à elle seule n’est vraisemblablement pas la seule cause des notes plus élevées », tempère toutefois Brendan Sheehan, vice-président et analyste senior chez Moody’s. D’autres facteurs jouent comme un actionnariat large et diversité, un conseil très indépendant et des équipes de direction étendues.

« Nous considérons néanmoins la présence de femmes au conseil – et la diversité potentielle d’opinion qu’elles y apportent – comme un facteur contribuant à une bonne gouvernance d’entreprise », explique Moody’s.

Selon l’étude, les entreprises belges comptent 28% de femmes en moyenne dans les conseils d’administration. La Belgique se classe septième des pays examinés par Moody’s. La France abrite les conseils les plus équilibrés en termes de genre, avec 42% de femmes en moyenne et la Slovénie est en bas de classement, avec 8% de femmes.

Les secteurs les plus féminins dans la composition de leur CA sont la construction, l’aérospatial et la défense. De l’autre côté du spectre se trouvent l’emballage et les produits forestiers.