Les marchés européens frappés par la crise

Les grands indices US ont mieux résisté, notamment grâce au soutien donné par la Fed.

Les bourses ont été rattrapées par des données macroéconomiques négatives publiées tout au long de la semaine. L’économie américaine, qui fait face à une nouvelle accélération de l’épidémie, s’est ainsi contractée de plus de 32 % durant le deuxième trimestre.