Les investisseurs ont peur et manquent de visibilité (Mise à jour)

Nouveau coup de froid sur les marchés financiers, effrayés par l’extension de l’épidémie et de ses effets collatéraux.

En Bourse, jeudi, seuls des secteurs à l’abri des secousses, comme la distribution ou la pharmacie, ont résisté à la mauvaise humeur des investisseurs face au manque de visibilité sur les effets de l’épidémie en cours. Les secteurs touchés d’évidence par la situation, comme les banques, les loisirs, le transport ou le pétrole, se sont une nouvelle fois effondrés.