Les drones en pôle position pour remplacer… les feux d’artifice

A l’occasion de la Saint-Sylvestre, ils seront de nouveau incontournables pour beaucoup. Les feux d’artifice illumineront probablement le ciel un peu partout à travers le monde, éclatant en plein ciel pour l’émerveillement des petits mais aussi des plus grands.

Mais incontournables, ils ne le resteront peut-être plus longtemps. Une nouvelle tendance semble en effet faire son petit bout de chemin : l’utilisation de drones pour créer des spectacles de sons et lumières en lieu et place des feux d’artifice, comme ce fut notamment le cas lors de la cérémonie d’ouverture des JO de Tokyo cet été.

Privilégier les drones présente plusieurs avantages. « Ils sont zéro émission, réutilisables et ne provoquent la retombée d’aucun débris. Ils sont donc une excellente option du point de vue écologique », confiait Ollie Howitt, creative coordinator chez SkyMagic, à nos confrères britanniques du Guardian. Pour les célébrations du Nouvel An de Londres en 2020, son entreprise avait créé un spectacle sons et lumières au moyen d’une flotte de 300 drones. « Nous pensons que la tendance va continuer de se développer », continue-t-elle, convaincue qu’il ne « s’agit pas d’une mode passagère ».

D’autres pointent également le bien-être animal. Chaque année, les propriétaires d’animaux domestiques et les défenseurs des animaux sauvages alertent sur les conséquences des feux d’artifice pour la faune.

Deux options différentes, mais complémentaires ?

Cette évolution ne plait évidemment pas à tout le monde. A la British Fireworks Association (Association britannique des feux d’artifice), au rayon écologique, on ne manque ainsi pas de signaler que les batteries au lithium utilisées pour les drones, sont loin d’être exemplaires d’un point de vue environnemental. « Les drones peuvent également effrayer les chevaux et le bétail, ou encore entrer en collision avec des oiseaux », pointe un porte-parole de la BFA.

Du point de vue des spectateurs, il semble également que le caractère explosif des feux d’artifice soit difficile à remplacer…

Mais si les drones se font lentement une place dans le ciel, rien n’indique qu’ils doivent le faire au détriment des feux d’artifice. « Selon nous, drones et feux d’artifice fonctionnent très bien en tandem. […] Pour nous, c’est simplement un nouvel outil qui permet d’animer le ciel en fonction du spectacle que l’on souhaite proposer », glissait encore Ollie Howitt. Car si les feux d’artifice permettent des performances plus flamboyantes, bruyantes et émotionnelles, les drones permettent de raconter des histoires en proposant des séries d’images.

A défaut d’un remplacement, les drones pourraient donc emmener les feux d’artifice vers une nouvelle dimension. Un tout nouveau genre de spectacles hybrides pourrait donc très bientôt venir égayer les célébrations nocturnes.