Les citoyens pourront télécharger leur « portefeuille digital » d’ici 2023, d’après Matthieu Michel

Dans le courant de l’année 2023, les citoyens auront la possibilité de télécharger un portefeuille digital, a annoncé le secrétaire d’État à la Digitalisation Mathieu Michel (MR) mercredi à la Chambre, après l’avoir indiqué sur Bel RTL. Les tests sont en cours.

Cette application mobile contiendra la carte d’identité virtuelle, les communications des autorités envoyées via l’e-box ou encore différents certificats comme le permis de conduire. Les guichets en ligne (e-loket) d’autres niveaux de pouvoir, comme les communes, pourront être intégrés au système. « Ce sera un choix, pas une obligation« , a souligné Mathieu Michel. L’application respectera les standards européens eIDAS (identification), NIS2 (sécurité) et Single Digital Gateway (interopérabilité).

Pas question de remplacer Itsme

« Je suis en grand fan d’Itsme« , a ajouté le secrétaire d’État face aux interrogations des députés quant à l’avenir de cet outil d’identification. Il a rappelé qu’il n’était en aucun cas question de s’en passer.

Les outils d’identification sont régis par un arrêté royal de 2017 qui fixe les conditions permettant à une société privée d’avoir accès aux données des citoyens pour, à son tour, donner accès au service numérique. « Si une autre société respecte les standards, elle pourra avoir le même accès (aux données). Notre responsabilité, c’est de garantir l’accès de nos concitoyens aux services numériques. Tant que l’accès est garanti, je n’ai pas de problèmes.« , a souligné le secrétaire d’État. Depuis quelques jours, l’application MyID est d’ailleurs venue s’ajouter à Itsme.

Matthieu Michel se montre rassurant quant à la sécurité de l’application

Dans l’opposition, Michael Freilich (N-VA) a estimé que l’arrêté royal belge était plus souple que les normes européennes, empêchant notamment l’interopérabilité de MyID. Mathieu Michel a évoqué une amélioration en vue de l’arrêté royal, tout en se montrant rassurant quant à la sécurité de ce nouvel outil d’identification.