Les Bourses européennes reculent au lendemain de l’investiture de Joe Biden

Après avoir poursuivi sur leur trajectoire de la veille, le Bel 20 de la Bourse de Bruxelles et ses voisins européens a subi des dégagements après le statu quo de la BCE et la poursuite de la hausse de l’euro. Notre indice de référence confirmait néanmoins une nouvelle hausse de 0,64 %, en terminant à 3.771,09 points avec 10 de ses éléments dans le vert.

La Bourse de Paris a quant à elle reculé de 0,67% à la fermeture, dans le sillage de la réunion de la Banque centrale européenne, mais lors de laquelle les dirigeants se sont montrés inquiets quant à la virulence de la pandémie. L’indice vedette CAC 40 a reculé de 37,65 points à 5.590,79 points après avoir passé pratiquement toute la séance dans le rouge.

La Bourse de Francfort a fini en baisse, le Dax cédant 0,11%, ne parvenant pas à se maintenir au dessus des 14.000 points brièvement conquis après la réunion de politique monétaire de la BCE. L’indice vedette a reculé de 14,70 points, à 13.906,67 points. Le MDax des valeurs moyennes a de son côté pris 0,54%, à 31.748,97 points.

La Bourse de Londres a terminé en légère baisse de 0,37%, faiblissant au lendemain de l’investiture du président américain Joe Biden et après une réunion de la BCE sans surprise. A la clôture, l’indice FTSE-100 des principales valeurs a perdu 24,97 points à 6.715,42 points.

Valeurs de clôture du 21 janvier 2021 des actions qui composent le Bel 20 à la Bourse de Bruxelles :

  • AB InBev – 55,31 (56,24)
  • Ackermans + 131,50 (131,30)
  • Aedifica – 96,60 (98,20)
  • Ageas – 44,67 (44,76)
  • Aperam + 37,10 (36,29)
  • arGEN-X + 254,20 (239,60)
  • Barco – 18,25 (18,47)
  • Cofinimmo – 123,20 (125,00)
  • Colruyt + 50,40 (49,42)
  • Galapagos + 91,50 (89,44)
  • GBL + 85,12 (84,54)
  • ING = 7,83 (7,83)
  • KBC – 59,82 (60,00)
  • Proximus + 17,29 (17,13)
  • Sofina + 272,50 (270,50)
  • Solvay – 99,76 (100,00)
  • Telenet + 37,20 (36,46)
  • UCB = 87,04 (87,04)
  • Umicore + 48,58 (47,00)
  • WDP – 29,14 (29,28)

Avis des brokers pour Kinepolis, Ontex, Bpost et IBA :

Kinepolis (+2,8% à 36,35 euros) a été confirmé à « acheter » chez Kepler Cheuvreux, l’objectif étant remonté de 39 vers 44 euros. L’analyste se montre confiant quant à la réouverture des salles obscures dans le courant de l’année. « Une visite au cinéma reste une option démocratique pour une sortie en famille ou entre adultes ; et la réouverture des salles devrait permettre une normalisation rapide de l’endettement ».

Ontex (-10,3% à 9,5 euros) a été abaissé de « neutre » vers « vendre » chez Goldman Sachs, qui descend également son objectif de 10,5 vers 8,5 euros. L’analyste table sur une poursuite de la croissance molle pour le chiffre d’affaires, tandis que les prix des matières premières pourraient évoluer défavorablement. « Nous avons dès lors révisé à la baisse nos attentes pour le résultat opérationnel en 2021 et 2022 ».

Bpost (+1,6% à 9,285 euros) a vu son objectif descendre de 11,4 euros chez Berenberg, qui a maintenu son avis « acheter » sur le groupe postal. Dans l’ensemble, l’analyste reste optimiste quant à l’évolution de l’activité, avant la publication des résultats pour l’exercice écoulé. « La livraison de colis est devenue le principal moteur de croissance pour le groupe ».

IBA (+9,4% à 16,06 euros) a été confirmé à « conserver », l’objectif étant remonté de 11 vers 12 euros suite à la publication d’un rapport d’activités convaincant par le groupe de Louvain-la-Neuve, l’analyste soulignant notamment la bonne résilience observée durant l’exercice écoulé.