Les Bourses clôturent dans le rouge, rattrapées par les craintes sur le coronavirus

Tout comme Wall Street, les principales Bourses européennes ont été impactées par le coronavirus qui ravive de nouvelles craintes au niveau sanitaire, touchant négativement les investisseurs.

  • Chez nous, voici quelques-uns des plus gros écarts à la Bourse de Bruxelles.

A la hausse : Sipef (+ 3,16 52,20); Exmar (2,48 5,38); Intervest Offices (2,14 28,65); Deceuninck (1,53 2,00); Aedifica (1,49 136,40).

A la baisse : FNG (- 6,82 12,30); Asit (5,84 0,24); MDxHealth (4,41 0,85); Barco (3,62 226,00); Crescent (3,57 0,03).

> Ne manquez pas notre sélection d’analyses de courtiers du jour pour Sipef, Intervest Offices & Warehouses, UCB.

  • La Bourse de Paris a clôturé dans le rouge (-0,48%) mardi, rattrapée par les conséquences économiques négatives du coronavirus, qui se sont matérialisées notamment dans l’avertissement sur résultats d’Apple.

L’indice CAC 40 a reculé de 29,1 points à 6.056,82 points, dans un volume d’échanges limité de 3,8 milliards d’euros. La veille, il avait fini en légère hausse de 0,27%.

  • La Bourse de Londres a terminé en baisse de 0,69% mardi, préoccupée par les conséquences de l’épidémie de coronavirus sur l’économie mondiale et par les mauvais résultats de la banque HSBC.

A la clôture, l’indice FTSE 100 des principales valeurs a perdu 51,24 points à 7.382,01 points.

Le marché britannique a souffert depuis l’ouverture après l’avertissement du géant Apple qui a indiqué ne pas pouvoir tenir son objectif de ventes ce trimestre en raison du coronavirus en Chine.

Cette nouvelle a alimenté les inquiétudes des investisseurs quant à l’impact économique, encore incertain, de l’épidémie qui perturbe de plus en plus le monde des affaires.

« Les entreprises ont des degrés d’exposition divers au marché chinois mais comme nous le voyons ces dernières semaines les perturbations ont été importantes. Apple est le premier mais certainement pas le dernier à être touché », souligne Craig Erlam, analyste chez Oanda.

Le géant minier australien BHP a prédit quant à lui une chute brutale de la demande mondiale de pétrole, de cuivre et d’acier au cas où l’épidémie ne serait pas jugulée d’ici mars.

  • La Bourse de Francfort a fini mardi en baisse, le Dax cédant 0,75%, après l’annonce d’Apple la veille qu’il n’allait sans doute pas atteindre ses objectifs de chiffre d’affaires au deuxième trimestre en raison du nouveau Coronavirus.

L’indice vedette a reculé de 102,70 points pour finir à 13.681,19 points. Le MDax des valeurs moyennes a de son côté cédé 0,88%, à 29.057,80 points.