L’économie circulaire assez méconnue des entreprises bruxelloises

Trois quarts (74%) des entreprises bruxelloises méconnaissent le concept d’économie circulaire, selon une étude réalisée auprès de 400 entreprises représentatives à la demande de hub.brussels, l’agence bruxelloise pour l’accompagnement de l’entreprise. 

L’économie circulaire est un système d’échange et de production qui, à tous les stades du cycle de vie des produits (biens et services), vise à augmenter l’efficacité de l’utilisation des ressources et à diminuer l’impact sur l’environnement tout en développant le bien-être des individus.

Si ce concept est méconnu, de nombreuses entreprises le pratiquent déjà plus ou moins sans le savoir: 45% des entreprises bruxelloises qui ne connaissent pas l’économie circulaire réduisent leur consommation d’eau, d’énergie ou de matières premières et 32% achètent des ressources durables.

« Il s’agit en tout cas d’une tendance encourageante, mais insuffisante pour pouvoir parler d’une réelle transition vers l’économie circulaire« , souligne Patricia Foscolo, responsable économie durable chez hub.brussels, citée dans un communiqué. On constate, à Bruxelles comme ailleurs en Europe, que les entreprises réduisent en premier lieu leurs ressources mais peinent à modifier leurs offres de produits ou de services. Ceci implique pour elles un difficile changement de business modèle, souligne hub.brussels.

Des bénéfices pour 64% des entreprises

La Région bruxelloise a mis en place différents dispositifs d’accompagnement et de soutien (aides financières, cluster dédié, site internet…) des entreprises en transition pour les aider à mieux et davantage intégrer les principes de l’économie circulaire.

L’enquête constate encore que pour 64% des entreprises qui connaissent et mettent en œuvre l’économie circulaire, la mise en œuvre d’une telle démarche leur a permis d’en tirer des bénéfices. Dans le top cinq des bénéfices de l’économie circulaire figurent la réduction de la consommation de ressources (44%), la réduction de la production de déchets (38%), le maintien des clients (25%), la réduction des coûts d’exploitation (24%) et l’acquisition de nouveaux clients (23%).

Enfin, 43% des entrepreneurs qui déclarent connaître le concept d’économie circulaire voient celle-ci comme une opportunité économique pour leur entreprise dans les années à venir.