Le secteur aérien dénonce des restrictions de voyage « incohérentes » dans l’UE

« Le secteur aérien européen presse les Etats membres de l’UE et de l’espace Schengen ainsi que le Royaume-Uni de reconsidérer les restrictions de voyage imposées entre eux, notamment les quarantaines », écrivent l’Association internationale du transport aérien (Iata, 290 compagnies), Airlines for Europe (A4E, 16 transporteurs) et ACI Europe, qui représente plus de 500 aéroports dans 45 pays européens, dans une lettre aux dirigeants et aux ministres des Transports, de la Santé et de l’Intérieur des pays de l’UE, de l’espace Schengen et du Royaume-Uni.

« Beaucoup de ces restrictions sont incohérentes avec les principes établis par l’Organisation mondiale de la Santé (OMS) et le Centre européen de prévention et de contrôle des maladies (ECDC) », affirment les trois organisations.

« Certaines de ces mesures nationales unilatérales sont contraires aux conseils des experts et sapent davantage la confiance des consommateurs », dénoncent-elles.

Plusieurs pays européens ont mis en place des mesures de quarantaine à l’encontre d’autres Etats ou régions de l’UE. Le gouvernement britannique a imposé à la hâte cette mesure le 26 juillet vis-à-vis de l’Espagne en raison d’un rebond de l’épidémie, prenant de court des milliers de touristes déjà sur place.

Les trois associations demandent aux autorités de ces pays de se coordonner davantage et d’harmoniser leur réponse au niveau européen, de prendre des restrictions les plus localisées possibles, de ne recourir aux mesures de quarantaine qu’en dernier recours et de faire en sorte que les applications de traçage de contacts puissent fonctionner au-delà des frontières nationales.