Le Congrès américain adopte un projet de loi de finances pour éviter un « shutdown »

Le Congrès américain a définitivement approuvé jeudi un projet de loi budgétaire temporaire, courant jusqu’au 20 décembre, afin d’éviter la paralysie des administrations américaines, ou « shutdown ».

Le président Donald Trump doit encore signer ce texte pour le promulguer avant minuit ce jeudi, heure à laquelle les budgets actuellement alloués arriveront à leur terme.

Malgré des mois de négociations, l’opposition démocrate et les républicains ne sont pas parvenus à s’accorder sur un budget à plus long terme, à cause de différends, notamment sur le financement du mur à la frontière avec le Mexique, grande promesse de campagne de M. Trump pour lutter contre l’immigration clandestine.

Divisés par l’enquête en destitution lancée contre M. Trump par les démocrates à la Chambre des représentants, des élus s’inquiètent de leur capacité à parvenir à un accord budgétaire à long terme d’ici la prochaine date butoir du 20 décembre.

La mesure provisoire a été approuvée jeudi au Sénat, contrôlé par les républicains, par 74 voix en faveur contre 20, soit un soutien suffisant pour surmonter un éventuel veto présidentiel.

Elle avait déjà été adoptée mardi à la Chambre des représentants, à majorité démocrate, par 231 voix contre 192, dont 12 soutiens républicains.

Le budget temporaire inclut une augmentation de salaire de 3,1% pour l’armée américaine, finance le fonctionnement du grand recensement prévu en 2020 ainsi que d’importants programmes dans le secteur de la santé.

Depuis l’arrivée à la Maison Blanche de Donald Trump, en janvier 2017, les Etats-Unis ont été partiellement paralysés par deux « shutdowns », dont le plus long de l’histoire américaine, lorsque certains budgets avaient été asséchés durant 35 jours entre fin 2018 et début 2019.