Le « cloud act » américain fait trembler les entreprises européennes (Mise à jour)

Libre Eco week-end | Le dossier L’année dernière, la Commission européenne a fait savoir que l’Europe devait disposer de ses propres centres de données. Et cela afin que « les données des entreprises européennes ne soient soumises à aucune loi de pays tiers ». Comment faire en pratique ? Le commissaire européen Thierry Breton n’a pas répondu à nos multiples sollicitations. « Ce ne sera pas facile, estime Tanguy Van Overstraeten. Si les entreprises européennes ont recours à des entreprises américaines, c’est parce que leurs services de cloud sont meilleurs à des tarifs moins élevés. »