Le Chinois Tencent veut devenir majoritaire chez l’éditeur français de jeux vidéo Ubisoft

Le conglomérat technologique chinois Tencent veut fortement augmenter ses parts au sein du développeur et éditeur français de jeux vidéo Ubisoft, écrit jeudi l’agence de presse Reuters, qui cite des sources anonymes. La rumeur a entre-temps boosté Ubisoft, qui affichait +21 % en Bourse.

En 2018, Tencent a acquis une participation de 5 % dans Ubisoft, qui édite notamment les populaires jeux « Assassin’s Creed », « Far Cry », « Ghost Recon » et « Rainbow Six ». Le groupe chinois souhaiterait à présent devenir l’actionnaire principal du développeur et aurait approché en ce sens la famille fondatrice, Guillemot, qui détient 15% des parts.

La participation exacte visée par le conglomérat chinois n’est pas connue, mais Tencent entend apparemment aussi acquérir des actions librement négociables. L’entreprise serait prête à débourser 100 euros par action. En 2018, elle avait acquis ses parts à 66 euros l’action. En bourse, Ubisoft affichait de beaux résultats jeudi, atteignant 46,42 euros à 16h16, soit un bon dixième de plus. Entre-temps, le cours a même augmenté de 21 %, soit la plus forte hausse quotidienne depuis 2004, selon Bloomberg.

Le secteur du jeu vidéo a le vent en poupe cette année. En janvier, le Japonais Sony et l’Américain Microsoft ont notamment annoncé des accords chiffrés en milliards de dollars.