Lalieux veut stopper « le dérapage budgétaire du 2e pilier de pension »


Conjoncture

François Mathieu

Abonnés Publié le – Mis à jour le

Lalieux veut stopper "le dérapage budgétaire du 2e pilier de pension"

Certes, ce n’est qu’un mémorandum destiné à alimenter les discussions politiques en vue de la future réforme de l’impôt. Mais la suggestion du Conseil supérieur des finances (CSF) d’adapter le deuxième pilier des pensions – les pensions complémentaires financées en entreprise – afin de financer partiellement la future réforme de l’impôt des personnes physiques (IPP), d’ici à 2024 selon la déclaration gouvernementale, suscite moult réactions indignées.