La Loterie nationale réévalue l’opportunité d’une introduction en Bourse (Mise à jour)

Inspirée par la récente privatisation de son homologuefrançaise , la Loterie nationale a mandaté une banque d’affaires pour cerner, dans l e nouvel environnement de marché, les avantages d’une éventuelle IPO .

Suite à la récente introduction en Bourse de La Française des Jeux (FDJ), la direction de Loterie nationale a actualisé son étude interne sur l’opportunité d’une telle privatisation, a appris La Libre.

Pour mémoire, l’entreprise publique organisatrice de jeux de hasard en Belgique avait déjà réalisé pareille analyse une première fois en 2015. À l’époque, le ministre des Finances Johan Van Overtveldt (N-VA) souhaitait un screening complet de ses participations en vue d’une éventuelle privatisation, complète ou partielle, de l’une ou l’autre participation de l’État. La Loterie avait jugé bon d’en faire autant, à son compte, ne serait-ce que pour se préparer à une décision du gouvernement. Et l’actuelle direction a voulu répéter l’exercice.

« Il s’agit d’une mise à jour de la première étude à la lumière des évolutions intervenues depuis lors dans le secteur des jeux de hasard, tant au niveau national qu’international »…