La livre grimpe après une décision judiciaire importante pour le Brexit

La livre s’appréciait mardi face aux principales devises, soutenue par la décision de la Cour Suprême britannique de juger illégale la suspension du Parlement par le Premier ministre, Boris Johnson, pendant cinq semaines à l’approche du Brexit.

Vers 19H00 GMT (21H00 à Paris), la devise britannique montait de 0,28% face à l’euro, à 88,19 pence pour un euro, et de 0,53% face au dollar, à 1,2495 dollar.

Stable avant la réunion de la plus haute instance juridique du pays, la livre est montée aussitôt après l’annonce de la décision.

M. Johnson était accusé d’avoir suspendu le Parlement jusqu’au 14 octobre, soit deux semaines seulement avant la date du Brexit, pour museler l’opposition et sortir le Royaume-Uni de l’Union européenne le 31 octobre, même sans accord de divorce.

La Cour Suprême britannique a jugé « illégale » cette initiative et ordonné que le Parlement siège à nouveau « dès que possible ».

Même s’il conteste cette décision, M. Johnson s’est engagé à la respecter. Esquivant les appels à la démission, il a dit vouloir « aller de l’avant ».

« Cette nouvelle réduit a priori la possibilité que la Grande-Bretagne se retire brusquement de l’Union européenne le mois prochain sans aucun accord », a estimé Joe Manimbo, de Western Union.

Toutefois, a-t-il ajouté, « la progression de la livre est restée limitée car la route vers le Brexit reste nébuleuse ».

L’euro montait pour sa part légèrement face à la devise américaine, à 1,1019 dollar.

Après des statistiques décevantes sur l’activité en Allemagne et plus généralement dans la zone euro lundi, la publication d’un indicateur de bonne tenue sur le moral des entrepreneurs allemands mardi a permis de soutenir la monnaie unique.