La foncière Vonovia rachète la société suédoise Hembla pour 1,14 milliard d’euros

Vonovia, le numéro un allemand de l’immobilier en pleine et controversée expansion en Europe, a annoncé lundi un accord pour le rachat de son concurrent suédois Hembla, détenu jusque là par le fond d’investissement américain Blackstone.

Sous réserve de l’approbation des autorités suédoises de la concurrence, Vonovia se porte acquéreur de 61% du capital de Hembla, pour un montant de 1,14 milliard d’euros, a indiqué le groupe allemand dans un communiqué.

Avant de s’offrir Hembla (21.400 logements) Vonovia avait déjà absorbé en 2018 l’autre acteur suédois du marché locatif, le groupe Victoria Park (16.630 logements).

Vonovia, premier propriétaire en Allemagne, tente depuis 2017 de s’étendre à travers l’Europe, notamment en Autriche où il est entré progressivement au capital du groupe Buwog, avant de lancer une OPA en 2018 sur son concurrent.

Le groupe de Bochum a en revanche échoué début 2016 à croquer son compatriote Deutsche Wohnen, après avoir engagé 14 milliards d’euros dans cette bataille destinée à créer un mastodonte de 510.000 logements.

En Allemagne, et plus particulièrement à Berlin où les loyer ont doublé en dix ans, Vonovia et ses concurrent se retrouvent dans le viseur des politiques et d’une partie de l’opinion publique pour des pratique spéculatives et des hausses jugées trop brutales des loyers de leurs locataires.