La Fed injecte 75 milliards de dollars sur les marchés interbancaires

La Banque de Réserve fédérale (Fed) de New York a procédé vendredi, pour la quatrième fois d’affilée cette semaine, à une injection de liquidités sur le marché interbancaire pour 75 milliards de dollars, a-t-elle indiqué dans un avis.

Pour la première fois depuis mardi lorsque la banque centrale a commencé à injecter des liquidités après les tensions sur le marché interbancaire, l’offre de la Fed a quasiment égalé la demande qui était de 75,5 milliards de dollars.

Comme les fois précédentes, l’intervention de vendredi vise à aider « à maintenir les taux sur les fonds fédéraux dans la fourchette de 1,75% à 2% », a indiqué l’antenne de la Fed de New York chargée des opérations sur les marchés.

Les tensions sur le marché interbancaire, dues à un assèchement des liquidités ces dernières semaines, ont conduit les taux sur le marché de la pension livrée (repo), avec lesquels les banques se financent quotidiennement, à dépasser largement le principal outil monétaire de la Fed, le taux directeur fixé entre 1,75% et 2%.

Plusieurs facteurs ont été évoqués pour expliquer ces dysfonctionnements. D’importantes émissions de dette de la part du Trésor sont intervenues en même temps qu’une forte demande de liquidités de la part des entreprises qui avaient une échéance fiscale.

Ces tensions ont conduit la Fed à intervenir quatre fois, dont trois à hauteur de 75 milliards de dollars et une – la première – pour 53 milliards.