La carafe d’eau bientôt gratuite dans les restaurants wallons : « Il faudra répercuter le coût ailleurs »

La Fédération Horeca Wallonie se prononce fermement contre la volonté du prochain gouvernement wallon d' »assurer l’utilisation gratuite de l’eau de distribution dans les lieux publics et les restaurants », tel que stipulé par le PS, le MR et Ecolo dans sa déclaration de politique régionale. Selon son président Thierry Neyens, une telle mesure aura un impact sur l’emploi.

« Nous sommes résolument contre le fait d’imposer à un secteur de commerce privé de ne plus facturer l’eau au consommateur », réagit M. Neyens. « Dans le prix de l’eau en bouteille sont inclus le service, l’investissement et l’amortissement des charges. Vous enlevez cela, il faudra retrouver un équilibre et sans doute répercuter le coût ‘vérité’ ailleurs: sur le menu, sur le pain et le beurre offerts ou encore les olives par exemple. » 

Selon lui, la gratuité des carafes qui prévaut en France n’est pas applicable en Belgique. « À l’étranger, il est vrai que l’on sert de l’eau gratuitement. Mais le modèle est différent d’un pays à l’autre. Parfois, on paye le couvert, les amuse-bouches, etc. » 

La Fédération Horeca Wallonie pointe également un risque pour l’emploi. « Il faut clairement avoir en tête qu’il y aura des pertes d’emploi dans notre secteur, qui a déjà du mal à trouver l’équilibre. Cela aurait aussi un impact pour des entreprises wallonnes qui produisent de l’eau en bouteille comme Spadel ou Chaudfontaine. »