KLM dit adieu « d’une triste manière » au Boeing 747

La compagnie aérienne néerlandaise KLM a dit adieu au Boeing 747, avec un dernier vol passagers effectué avec cet appareil dimanche. Les adieux ont été fait dans la discrétion, sans grande publicité en ces temps de crise sanitaire liée au nouveau coronavirus. « Triste », a réagi le patron de KLM, Pieter Elbers. Le directeur général a souligné que KLM voulait initialement continuer d’utiliser ces Jumbo Jets jusqu’en 2021 mais qu’en raison de la crise sanitaire du nouveau coronavirus, il a été décidé de retirer les avions du service plus tôt.

Les premiers Boeing 747 sont entrés en service en 1971 chez KLM. Grâce à sa taille, davantage de passagers et de marchandises pouvaient être transportés qu’avec les autres avions. Mais cela signifiait aussi un coût plus élevé à son utilisation.

L’adieu au Boieng 747 aurait dû être célébré en grandes pompes. Que cela n’ait pas été possible « fait mal », a déclaré M. Elbers. Mais ce qui fait encore plus mal, a-t-il ajouté, est que KLM ne puisse assurer que 10% des vols qu’elle effectue normalement, à cause de l’épidémie de Covid-19. Selon le directeur général, l’offre n’avait pas été aussi limitée depuis 70 ans.

La compagnie aérienne, qui fait partie du groupe Air France-KLM, continue de voler vers New York. La ville est reliée sept fois par semaine selon le service d’été. M. Elbers précise que de nombreux Américains souhaitent rentrer chez eux et que beaucoup de Néerlandais veulent quitter la métropole américaine. Des mesures sont prises à bord pour protéger autant que possible le personnel et les passagers.

Air France a pour sa part retiré son dernier Beoieng 747 en janvier 2016.