Jean-Pierre Clamadieu (Engie) : « Isabelle a conduit des réalisations très positives mais elle n’a pas réussi à démontrer qu’elle était la bonne personne »

Sans grande surprise, Isabelle Kocher n’a donc pas été reconduite à la tête d’Engie. Jean-Pierre Clamadieu, le président du conseil d’administration d’Engie, s’est livré à nos confrères du journal Les Echos pour expliquer ce choix controversé que l’homme estime, toutefois, nécessaire pour qu’Engie “entame une nouvelle période de son histoire”.

Elle était la seule femme à la tête d’une entreprise du CAC 40. Cet argument n’a pas suffit à maintenir Isabelle Kocher à son poste chez Engie.

Jean-Pierre Clamadieu, le président du conseil d’administration d’Engie a tenu à remercier son ancienne directrice générale avant d’expliquer son choix au journal Les Echos.

“Isabelle a conduit des réalisations très positives mais elle n’a pas réussi à démontrer qu’elle était la bonne personne pour approfondir la mise en oeuvre de cette transformation”.

Jean-Pierre Clamadieu estime pourtant que le rôle positif de Kocher, notamment quant à la transition énergétique mise en place, mais cela n’a pas permis d’éviter un retard conséquent pour l’évolution du groupe notamment chez nous, en Belgique.

“Le conseil a jugé que nous avons pris du retard en quatre ans dans le domaine des activités de génération d’électricité et d’infrastructures gazières, qui représentent aujourd’hui 80 % de nos profits. En Belgique, nous sommes dans l’incertitude sur l’avenir de nos centrales nucléaires au-delà de 2025”.

L’actuel président du Conseil d’administration a également affirmé qu’il ne remplacera pas Isabelle Kocher à la tête du groupe, qui préfère dissocier les fonctions.

“J’ai proposé au Conseil que trois personnes assurent de manière collégiale cette direction de transition : le directeur des opérations, Paulo Almirante, la directrice financière, Judith Hartmann et la secrétaire générale, Claire Waysand, cette dernière assumant le mandat de directeur général par intérim. Le conseil d’administration m’a demandé d’apporter un appui particulier à cette équipe pour assurer le bon déroulement de cette transition”.