Fin de semaine positive pour les Bourses européennes (Mise à jour)

Placements & Marchés

Les places boursières européennes ont globalement terminé en légère hausse ce vendredi, boostées par un calme relatif et un certain apaisement au niveau politique, notamment dans la guerre commerciale entre la Chine et les Etats-Unis.

  • La Bourse de Paris a clôturé en légère hausse (+0,19%) vendredi, finissant calmement une semaine très positive grâce au reflux des tensions internationales, notamment en matière de commerce sino-américain.

L’indice CAC 40 a gagné 10,62 points à 5.603,99 points dans un volume d’échanges moyen de 3,1 milliards d’euros. La veille, il avait fini en nette progression de 1,11%.

Au cours de la semaine écoulée, l’indice a pris 2,25%. Il affiche une hausse de 18,46% depuis le 1er janvier.

La cote parisienne a passé l’essentiel de la séance ancrée à proximité de l’équilibre.

« Si la séance du jour est relativement calme, le reste de la semaine a été animé« , a toutefois noté auprès de l’AFP Andrea Tuéni, un analyste de Saxo Banque.

« Aujourd’hui le marché attendait les chiffres d’emploi aux États-Unis, mais finalement il n’y a pas eu d’éléments suffisants pour changer la donne. Les créations d’emplois ralentissent mais globalement le rapport n’est pas mauvais« , a expliqué l’expert.

  • La Bourse de Londres a terminé en légère hausse vendredi (+0,15%), ralentie par la baisse du secteur pétrolier et peu inspirée par des chiffres de l’emploi moroses aux Etats-Unis.

A la clôture, l’indice FTSE 100 des principales valeurs a pris 11,17 points à 7.282,34 points. Sur la semaine écoulée, il a gagné 1,04%.

« Les marchés boursiers bougent peu après un rapport sur l’emploi contrasté aux Etats-Unis« , a souligné David Madden, analyste chez CMC Markets.

Le pays a créé 130.000 emplois nets en août, soit moins que prévu par les analystes qui s’attendait à 171.000. Le taux de chômage est toutefois resté stable à 3,7%.

Ces chiffres confirment l’essoufflement de l’économie américaine mais renforcent de ce fait les attentes de baisse des taux de la Réserve fédérale américaine (Fed).

Les développements politiques au Royaume-Uni n’ont par ailleurs pas eu d’impact sur le marché alors que la Chambre des Lords a adopté la loi pour reporter le Brexit.

  • La Bourse de Francfort a également fini en hausse, le Dax gagnant 0,54%, en dépit d’un signe de ralentissement dans l’emploi américain et avant la réunion de la Banque centrale européenne jeudi prochain.

L’indice vedette a gagné 64,95 points sur la séance pour finir à 12.191,73 points. Le MDax des valeurs moyennes a de son côté pris 0,55%, à 26.010,47 points.

Le Dax a de fait gagné 2,11% sur la semaine, et « le fait qu’il puisse défendre ses gains juste avant le week-end montre que l’optimisme est de retour chez les investisseurs« , ajoute l’analyste.

La semaine prochaine pourrait accentuer la tendance avec la très attendue réunion jeudi de la Banque centrale européenne, au pied du mur pour annoncer un paquet de mesures de soutien à une économie fragile en zone euro, ce que l’institut a laissé entrevoir depuis fin juillet.