Fin de semaine plus tendue pour les places Boursières

Alors que les marchés commençaient à surmonter les craintes quant au coronavirus, les principales places Boursières étaient en baisse ce vendredi tout comme Wall Street a ouvert légèrement dans le rouge.

Chez nous, voici quelques-uns des plus gros écarts à la Bourse de Bruxelles. 

A la hausse : Keyware Tech. (+ 4,68 0,89) ; Oxurion (3,28 3,31) ; Intervest Offices (2,46 27,10) ; Orange Belgium (2,37 19,86) ; Shurgard (2,18 32,85).

A la baisse : Akka ( – 18,06 54,90) ; Umicore (9,59 42,05) ; Cenergy (6,25 1,35) ; Euronav (6,12 8,59) ; Asit (5,41 0,25).

> Ne manquez pas notre Revue boursière : le temps de la béatitude boursière

La Bourse de Paris a légèrement reculé vendredi (-0,14%), renouant avec la prudence après quatre séances de hausse face à un coronavirus toujours virulent, mais l’indice a toutefois réussi à se maintenir au-dessus des 6.000 points.

L’indice CAC 40 a reflué de 8,43 points à 6.029,75 points. La veille, il avait fini dans le vert (+0,88%).

La Bourse de Londres a terminé en baisse de 0,51% vendredi, dans un marché à nouveau inquiet de l’épidémie de coronavirus après une série de quatre séances de hausse consécutives.

A la clôture, l’indice FTSE-100 des principales valeurs a perdu 38,09 points, à 7.466,70 points. Sur la semaine écoulée, il a pris 2,48%.

« Les craintes sur l’impact économique du coronavirus persistent alors que les marchés s’éloignent de leurs récents plus hauts », souligne Connor Campbell, analyste chez Spreadex.

Le marché britannique a faibli après avoir fortement progressé depuis le début de la semaine en raison d’un apaisement des inquiétudes sur l’épidémie partie de Chine.

Mais « l’épidémie de coronavirus est loin d’être terminée », prévient M. Campbell, relevant par ailleurs que l’agence de notation Standard & Poor’s a abaissé sa prévision de croissance pour la Chine à 5% cette année, contre 5,7% attendu jusque là.

La Bourse de Francfort a fini vendredi en baisse, le Dax cédant 0,45%, après de mauvais chiffres de l’industrie allemande en pleine incertitude sur l’impact du nouveau Coronavirus.

L’indice vedette a reculé de 61,01 points pour finir à 13.513,81 points. Le MDax des valeurs moyennes a de son côté cédé 0,82%, à 28.671,90 points.

Après un léger rebond en novembre, la production industrielle allemande a fortement chuté de 3,5% en décembre sur un mois, selon des chiffres publiés vendredi par l’institut Destatis.

Les investisseurs gardent également un oeil sur l’évolution du nouveau Coronavirus, partagés entre « risque que l’impact conjoncturel puisse être plus important que prévu » et « espoir de voir les faiblesses de croissance disparaitre dans deux ou trois mois« , note Jochen Stanzl, analyste chez CMC Markets.